Archives de Catégorie: Economie sociale et solidaire

Economie sociale et solidaire

Question 1. Quelles mesures allez-vous prendre afin de favoriser à Crest les activités liées à l’économie sociale et solidaire et ainsi encourager un secteur créateur d’emplois et dynamique dans la lutte contre le chômage ?

Réponse de la liste L’Alternative pour Crest

Il nous semble que la mairie doit être exemplaire dans son fonctionnement. Nous nous sommes engagés à créer des emplois à travers l’accueil et l’accompagnement à la création d’activités, et tout particulièrement celles qui relèvent de l’intérêt général.
Nous souhaitons créer une pépinière pour accompagner les porteurs de projets. Ce dispositif sera ouvert à tous les créateurs d’entreprises, qu’elles se réclament de l’ESS, ou qu’elles opèrent dans les nouvelles technologies, des services, car :
• Une pépinière permet à un porteur de projet de trouver un local, souvent avant même la création de l’entreprise.
• Une pépinière conseille et forme ses « pousses » en les mettant en relation – voire sous la supervision de ceux-ci – avec des experts en développement économique, en droit des affaires, en ressources humaines, ainsi qu’avec des business angels et autres investisseurs potentiels.
• Une pépinière peut faciliter les levées de fonds servant notamment à financer un plan d’embauches : partenariat avec des banques et des entreprises possédant une fondation dédiée au développement économique local.
Nous encouragerons bien sûr particulièrement des secteurs en adéquation avec les ressources de la Vallée (aromathérapie, agriculture biologique, énergies renouvelables, éco-constructions en bois,etc.) Nous nous attacherons à ce que les porteurs de projets s’engagent dans une véritable éthique environnementale et sociale favorisant les circuits courts et l’emploi non délocalisable, à taille humaine.

Afin d’améliorer la connaissance de l’ESS en local, nous ferons en sorte d’inscrire Crest dans la dynamique de communication du mois de l’ESS qui a lieu en novembre.
Nous souhaitons également faire intégrer ce dispositif dans un réseau de partenaires, notamment avec la pépinière de l’Écosite d’Eurre, le Campus Biovallée et le GEVD (Groupement d’Entreprises du Val de Drôme, Activ’ ZI). D’autre part, nous avons identifié des partenaires pour créer un réseau performant : l’IVDD, la Région Rhône-Alpes, le réseau Entreprendre Drôme Ardèche, les Coopératives d’entrepreneurs de la région, comme Solstice et Oxalys, mais aussi l’ADIE.

Réponse de la liste Le Mistral Crestois

Dans le cadre du renforcement du service économique de la ville et de l’intercommunalité, l’économie sociale et solidaire trouvera des interlocuteurs au même titre que les autres types d’entreprises. Ce service soutiendra et accompagnera les porteurs de projets, en lien avec les structures de l’État.

Nous avons aussi la chance à Crest d’accueillir une coopérative d’activités (Solstice) qui permet d’accompagner de nombreux acteurs économiques. Nous proposerons un partenariat à cette structure afin de réfléchir et de mettre en oeuvre les meilleurs outils au service du développement de l’économie sociale et solidaire.

→ page 4 de notre programme

Réponse idéale des 15 organisations

Nous attendons de la mairie de Crest quʼelle prenne les mesures suivantes pour soutenir l’économie sociale et solidaire à Crest : 

– élaborer un programme de soutien à toute initiative dans ce domaine : soutien financier au démarrage, dispositif d’accompagnement, soutien en nature avec par exemple la mise à disposition de locaux, etc. ; 

– intégrer des clauses dʼinsertion dans les marchés publics de la ville pour l’accès ou le retour à l’emploi des personnes rencontrant des difficultés d’insertion professionnelle ;

– améliorer la visibilité de cette économie en préparant des campagnes thématiques sur le sujet, en participant par exemple au mois de l’ESS chaque novembre, en mettant en avant l’ESS lors des forums pour l’emploi, en aidant à la promotion des structures et produits de cette économie en ligne, en sensibilisant le jeune public, etc.

Question 4. La période récente a montré que les paradis fiscaux ont joué un rôle essentiel dans l’instabilité financière et le développement de la crise. Ils privent surtout les collectivités locales de ressources financières indispensables pour assurer les services publics. Vous engagez-vous à demander aux différents partenaires économiques et financiers de la ville de Crest de rendre public, dans leur rapport annuel, l’ensemble de leurs implantations et l’activité qu’ils mènent, pays par pays, et à les appeler à retirer toute implantation qui ne correspondrait pas à des activités économiques réelles ? Vous engagez-vous également à tenir compte du degré de transparence fiscale des opérateurs économiques parmi les critères d’attribution des marchés publics de la ville de Crest ?

Réponse de la liste L’Alternative pour Crest

La municipalité n’a pas le pouvoir d’intervenir dans la gestion privée mais elle s’appliquera à placer des critères éthiques dans sa propre gestion et dans la rédaction des cahiers des charges des appels d’offre pour l’obtention des marchés publics.Nous engagerons la municipalité dans une démarche transparente pour l’attribution des marchés publics, pour lesquels nous favoriserons le « local et durable » par le biais d’une politique d’achat responsables, et respectant les fondamentaux de l’Agenda 21.
– Faire remonter en première place les critères suivants pour la sélection des entreprises répondant à un appel d’offres à l’occasion d’un marché public :
1.- Favoriser, dans les limites de la loi, c’est à dire chaque fois que l’objet ou les conditions du marché le nécessitent, le choix d’une entreprise locale.
2.- Faire jouer des critères de pondération (prix, social, origine des produits, implantation locale, qualifications, références…), permettant d’attribuer son marché au mieux disant (ensemble de critères) et non plus au moins disant (prix seul).  Voir L’Article 53 (http://www.marche-public.fr/CMP-2006/Attribution-marches.htm).
Nous avons à l’esprit l’opinion des Crestois, qui par exemple, sont choqués de ce que les professionnels du spectacle de Crest et sa région ne soient pas sélectionnés pour animer la Fête médiévale de Crest.
Il nous paraît également important d’instaurer une politique d’achat local pour les réceptions de la mairie.
3.- Appliquer véritablement une politique de développement durable et ne pas ‘s’arranger’ avec l’Agenda 21 comme la ville de Crest le fait depuis des années.
En ce qui concerne nos partenaires financiers, nous serons évidemment aussi attentifs que possible sur l’éthique de leurs choix d’investissements.
Comme François Bouis l’indique depuis le début de sa campagne, nous prévoyons de travailler en étroite collaboration avec celles des associations locales qui ont fait la preuve de leur connaissance de certains sujets. Le dialogue entre le secteur associatif et nous, la mise en commun des connaissances sera un des piliers de notre gouvernance.

Réponse de la liste Le Mistral Crestois

Nous nous engageons à inclure des règles sociales et environnementales avec les sous-traitants et dans les services municipaux. Pourquoi ne pas y inclure le degré de transparence fiscale ? C’est en effet une piste à étudier.

→ page 4 de notre programme

Réponse idéale des 15 organisations

Nous attendons de la mairie de Crest quʼelle vote une délibération pour la transparence des acteurs financiers incluant l’exigence de transparence à l’égard des partenaires bancaires et financiers et une procédure de sélection de ces mêmes établissements selon leurs réponses à des demandes précises concernant :

– leur situation et celle des entités dans lesquelles ils possèdent une participation au regard de la liste des Etats et territoires non coopératifs

– les procédures et outils dont ils se sont dotés pour lutter contre le blanchiment, la corruption et la fraude fiscale

Publicités