Archives de Catégorie: Education

Education

Question 14. Servir dans les cantines des repas cuisinés avec davantage de produits bio et locaux permet de préserver l’environnement, les emplois du territoire, de revaloriser le travail des cantinières, de sensibiliser les écoliers, futurs consommateurs, à une alimentation plus durable et aux enjeux associés à cette dernière. De plus, les  initiatives dans des communes voisines montrent la possibilité d’avoir des menus bio et locaux sans incidence majeure sur le prix des repas, notamment grâce à la réduction du gaspillage. Dans ce cadre, quelles améliorations prévoyez-vous pour les cantines de Crest ?

Réponse de la liste L’Alternative pour Crest

Nous sommes bien loin des objectifs du Grenelle de l’environnement, qui visaient les 20% de bio dans les cantines ! Les délégations de service public, surtout en matière d’alimentation, ne sont pas satisfaisantes. Nous envisageons la création d’une cuisine centrale en régie. Cette cuisine centrale fera évidemment une part importante au bio local. Ce choix pourra aussi servir de fondement pédagogique pour le travail de sensibilisation aux notions de locavorisme/circuits courts et de fruits et légumes de saison.
Avec les cantinières, chefs, gestionnaires, nous pourrions permettre à des élèves tirés au sort de participer à la composition des menus sur une semaine (par exemple, à l’occasion de la semaine du goût ) et d’appréhender ainsi toute la chaîne : aliments, préparation, origines, approvisionnement, fournisseurs, saison, chaine du froid…). Idem pour les maison de retraites concernés, ou le(s) foyer(s) restaurant.
Nous prévoyons également d’éduquer à la question du gaspillage alimentaire, notamment à travers la sensibilisation à la quantité de déchets générés par ce que les enfants laissent dans leurs assiettes. Cette sensibilisation se fera en collaboration avec les familles et le personnel de restauration ; il faudra également adapter les équipements de transformation et les surfaces de stockage.
Il existe en Drôme différents experts de l’approvisionnement des collectivités en produits agro-alimentaires locaux/bio ; nous comptons en faire des partenaires dans notre démarche. Nous pensons notamment à la plate-forme Agrilocal, créée par le département, Agricourt et Agribiodrôme…
La création d’une cuisine centrale pourrait également servir les besoins des maisons de retraite de Crest, pour l’instant approvisionnées par l’entreprise Sodexho.

Réponse de la liste Le Mistral Crestois

La création d’une cuisine centrale locale est l’un de nos projets-phares :

  • pour l’économie : de l’emploi local, des circuits courts d’approvisionnement, des produits locaux issus d’une agriculture bio ou raisonnée
  • pour l’éducation : éducation au goût, améliorer la qualité des repas dans les cantines scolaires
  • pour le bien-être des Crestois : mieux manger pour mieux vivre, à l’école, au foyer-restaurant, chez soi (portage de repas)…

Un tel équipement existe notamment à Chabeuil, et c’est une réussite.

Réponse idéale des 15 organisations

Nous attendons de la mairie de Crest quʼelle montre l’exemple sur un choix d’alimentation durable pour la restauration collective. Nous proposons :
– de tendre progressivement vers les 100% de repas pour les cantines, préparés avec des produits locaux, de saison, frais et bio comme cela est engagé dans dʼautres communes en France, en privilégiant les circuits courts et le moins dʼemballages possible
– lʼinstauration dʼun repas végétarien par semaine qui permettra de réduire lʼempreinte écologique et de sensibiliser le public sur la surconsommation de viande
– de solliciter des acteurs ressource locaux afin de sensibiliser et dʼaccompagner les cuisinier(e)s dans cette démarche, ainsi que pour la mise en place dʼanimations pédagogiques autour des aliments de saison, des circuits courts etc. Afin dʼapprofondir ce projet, des visites de fermes pourront être prévues, de même que  le développement de potagers dans les écoles et de composts pour les cantines.
– afin de vérifier que le cahier des charges est bien respecté, nous demandons une véritable transparence sur ce qui est bio/local dans les menus.

 

Question 20. Quelles mesures concrètes envisagez-vous pour développer l’éducation à l’environnement dans les écoles ?

Réponse de la liste L’Alternative pour Crest

Dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires, nous donnerons toute leur place aux associations locales oeuvrant dans le secteur de l’EDD. Nous aimerions mettre en place avec eux des programmes étalés sur toute l’année sur les sujets suivants : biodiversité, agriculture, consommation responsable, éco-gestes … à travers un mélange d’activités d’intérieur et les sorties à l’extérieur.

Réponse de la liste Le Mistral Crestois

L’éducation à l’environnement à l’école est possible en périscolaire, de la lutte contre le gaspillage à la cantine à la sensibilisation aux économies d’eau et d’énergie dans les bâtiments, en passant par des ateliers spécifiques de sensibilisation dans le cadre des activités périscolaires, organisés en partenariat avec des associations locales.

Nous avons la grande chance à Crest de compter plusieurs associations à vocation citoyenne et environnementale, nous valorisons cette richesse et ces compétences au service de tous les Crestois.

Nous sommes convaincus que la ville de demain sera celle de l’implication de chaque citoyen dans la vie de la cité, au service de l’intérêt général.

Réponse idéale des 15 organisations

Nous attendons de la mairie de Crest :

  • la mise en place d’une cantine bio et locale
  • la création d’un jardin potager partagé
  • des actions de sensibilisation : initiation au tri des déchets, visites de centre agro-écologiques et d’habitat groupé
  • l’installation de jeux coopératifs et libres avec du matériel écologique